Comment est posée une prothèse mammaire ?

 

Un implant mammaire s'insère soit sous la glande (position rétro-glandulaire ), soit sous le muscle Grand pectoral

(position rétro-pectorale ) (figure 1).

Cette deuxième technique permet, entre autres, de sentir moins la prothèse au toucher, surtout lorsqu’il y a peu de tissu glandulaire (chez les femmes ayant un faible volume de seins) ou après une mastectomie.

 

 

Figure 1 :Position de l’implant en chirurgie esthétique :

rétro-glandulaire ou rétro-pectorale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En chirurgie esthétique l’incision utilisée pour insérer l'implant s'effectue classiquement au niveau de l'aréole , soit dans le creux axillaire (aisselle) , soit dans le sillon sous le sein (figure 2). Le chirurgien doit expliquer à sa patiente, de manière précise, la technique et la méthode la plus adaptée à son cas.

  

 

Figure 2 : Voies d’abord pour la mise en place de l’implant en chirurgie esthétique.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En reconstruction, le chirurgien utilise le plus souvent la cicatrice de mastectomie pour placer l’implant (figure 3) et la prothèse est placée derrière le muscle grand pectoral (figure 4).

 

Figure 3 :Etapes de la reconstruction du sein par prothèse mammaire.

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 4 :Position rétro-pectorale de la prothèse

en reconstruction du sein

 

📍Paris 🇫🇷 86 Avenue Foch 
📍Genève 🇨🇭Rue du Rhône 56 (Forever Institut)

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Icône social Instagram
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page